Aller au contenu

Comment évaluer le juste prix du fonds de commerce d’un garage auto ?

Comment évaluer le juste prix du fonds de commerce d’un garage auto ?

  • par

Il faut connaitre les procédures et les critères d’évaluation du fonds de commerce d’un garage auto avant de reprendre ce type d’atelier de mécanique. Mettre en place un garage auto est un investissement intéressant, car les Français dépensent beaucoup dans l’entretien et la réparation de leur véhicule. Mais, c’est une démarche complexe qui prend en compte les biens matériels ou non utilisés pour entretenir et pour réparer les véhicules.

Méthodes pour calculer la valeur de son garage

Le fonds de commerce inclut le droit au bail, les marques, les licences, les autorisations, le nom commercial, l’état des outils de travail et la conjoncture économique. Les méthodes pour le déterminer se basent sur ces différents éléments, il faut savoir les manipuler.

  • Le calcul à partir du chiffre d’affaires

On peut calculer la valeur du fonds de commerce à partir du chiffre d’affaires du garage. Cette opération consiste à analyser et à calculer la moyenne des comptes de résultat et du bilan des trois dernières années. On applique ensuite à ces chiffres un pourcentage plafond et un pourcentage plancher, puis on indexe ce montant avec les différents pourcentages pour avoir une fourchette assez claire de la valeur du fonds de commerce.

  • Le calcul à partir la rentabilité

Cette méthode prend en compte certains éléments importants de la comptabilité du garage, notamment les dépenses d’amortissement, les charges d’intérêt emprunt et la rémunération du chef d’entreprise.

  • Le calcul à partir des actifs

Les actifs disponibles sont les éléments acquis par le garage, comme l’outillage permet de réaliser les travaux, les stocks, les licences, les brevets, le droit au bail, etc.

Pourquoi un tel niveau d’investissement ?

L’investissement dans le fonds de commerce d’un garage de réparation automobile peut varier d’un projet à un autre. En effet, différents éléments peuvent influer sur la valeur du fonds de commerce.

Il s’agit tout d’abord de l’espace prévu pour sa mise en œuvre. Plus cet espace est vaste, plus le coût de construction sera élevé. Le type de construction (forme, construction en sous-sol ou hors-sol, etc.), le choix des matériaux de construction et des menuiseries ainsi que l’état initial du terrain peuvent également influencer le budget final.

Ensuite, il faut prévoir des fonds pour l’aménagement du local (ponts élévateurs, baies coulissantes)  et l’achat des équipements techniques pour répondre favorablement aux préoccupations des automobilistes. Ces éléments sont très couteux et il faudra emprunter pour assurer la maintenance ou le cas échéant leur remplacement.

Enfin, la situation géographique de votre établissement compte surtout lorsque vous envisagez de rejoindre la plupart des réseaux. Le meilleur emplacement est soit en bordure d’un axe passant ou en sortie d’agglomération, soit dans une zone d’activité de périphérie, à proximité d’un centre commercial, etc. La main d’œuvre de tous ces travaux n’est pas négligeable et doit faire partie du budget final.

Quelques conseils pour faire baiser votre investissement

Des astuces pour profiter d’un budget de réalisation abordable existent, mais le plus important est de définir clairement vos besoins en termes de disposition et d’équipements avant de vous lancer.

Le projet de réalisation d’un garage est très important et il faudra prendre soin de comparer plusieurs devis de diverses entreprises pour vous assurer  de payer le juste prix.

Confiez l’achat de vos équipements à des professionnels du secteur. Vous pouvez personnellement vous charger des plus petits travaux, notamment de la pose des revêtements ou de la menuiserie pour limiter le coût de la main d’œuvre.

N’hésitez pas à poser des questions, à donner votre avis ou à faire des suggestions au maitre d’œuvre.