Aller au contenu

Un self garage ou garage solidaire est un atelier automobile géré par une association communautaire qui permet de réparer soi même ou faire entretenir et réparer sa voiture à moindre coût avec l’aide d’un mécanicien professionnel. Si vous êtes en situation précaire, n’hésitez pas à faire appel ces locaux de réparation auto, c’est simple et efficace.

Principe de fonctionnement du garage solidaire

Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet

Les obligations d’un garage participatif

Les garages participatifs sont tenus par obligation légale d’afficher les tarifs des prestations proposées et de fournir une facture détaillée aux adhérents. Le garagiste doit réparer les voitures reçues dans les règles de l’art et assurer le traitement des déchets issus de son travail, notamment les huiles de moteur usagées et les batteries, qui sont très polluantes et toxiques.

Les prestations et les prix

L’économie peut aller jusqu’à 40% par rapport aux garages ordinaires. Les tarifs des prestations sont fixés en fonction de la situation financière et du coefficient familial du client. Le tarif horaire est inférieur à 10 € et les cotisations varient de 10 et 150 € par an.

Le prix prend aussi en compte le coût horaire de la location de l’espace de travail, du prêt des outils, des pièces de rechange, du coût de la main-d’œuvre en cas d’intervention d’un professionnel et de la formation.

Comment accéder à un garage associatif ?

Le garage participatif est ouvert aux mécaniciens avertis, aux débutants, aux demandeurs d’emplois, aux personnes qui trouvent un intérêt à entretenir eux-même leur voiture et à ceux qui souhaitent simplement payer moins cher leurs réparations auto.

Ce sont les adhérents eux-mêmes qui fixent les tarifs des interventions en fonction de leurs revenus et de leurs besoins. La plupart des garages associatifs ne facturent pas le diagnostic et exigent la participation de l’adhérent aux prestations.

Qui anime le garage participatif ?

Tout garage associatif a une équipe de travail dirigée par un chef mécanicien auto, qui organise les activités et qui forme les participants. Il met en œuvre son expertise pour que les travaux soient de bonne qualité et participe à l’insertion du personnel dans des projets de vie.