Aller au contenu

Que faut-il savoir sur les assurances automobiles ?

Que faut-il savoir sur les assurances automobiles ?

  • par
assurances-automobiles

Un assurance est une offre qui permet de couvrir certains risques d’accident en bénéficiant de l’assistance financière de l’assureur lorsqu’un sinistre survient. L’assurance automobile permet donc de prendre en charge les dommages matériels et corporels en cas d’accident du véhicule. Avant de s’engager, il est nécessaire de comparer les contrats des assureurs auto pour choisir au mieux en fonction de ses besoins et du budget.

Assurance automobile : quelle formule choisir ?

La souscription à une assurance automobile est obligatoire pour tous les propriétaires d’un véhicule particulier. Les personnes qui conduisent leur voiture sans assurance peuvent être pénalisées de suspension du permis de conduire et d’une amende qui peut aller jusqu’à 1 500 €.

Par ailleurs, lorsque vous occasionnez un accident alors que vous n’avez pas d’assurance, vous devez prendre en charge les dégâts matériels et les dommages corporels, les dépenses peuvent être très élevées. C’est la raison pour laquelle vous devez avoir une assurance auto.

Le rapport qualité / prix d’une assurance auto est important, car on calcule la prime en fonction d’un certain nombre d’éléments, à savoir l’état de la voiture et sa valeur. Compte tenu du fait que la cote d’un véhicule neuf baisse rapidement, on constate généralement le changement de formule d’assurance après quelques années.

Assurance au tiers

Cette formule au tiers est également nommée assurance responsabilité civile, elle renferme le minimum légal obligatoire, c’est la plus simple. Elle prend en charge les dommages corporels et matériels auxquels l’assuré est confronté après un accident dans le cas où sa responsabilité est engagée. Lorsque votre véhicule n’a pas une grande valeur, il est conseillé d’opter pour formule.

Notez que cette assurance ne rembourse pas les dégâts potentiels dont vous et votre véhicule pourriez être victimes, mais couvre les passagers en cas de blessure. Le montant de la prime change en fonction des compagnies d’assurance, elle est calculée sur la même base renfermant de nombreux critères, à savoir le modèle et la puissance de votre voiture, votre âge, votre lieu de résidence et votre coefficient de bonus / malus.

Assurance au tiers, vol, incendie, bris de glace

Vous pouvez souscrire à une offre intermédiaire en complétant votre assurance au tiers par des garanties supplémentaires. Les modalités du contrat, les garanties proposées et le tarif de la prime changent en fonction des compagnies d’assurance.

Cette offre combinée vous donne la possibilité d’être couvert en cas d’implication responsable dans un sinistre. Vous serez aussi remboursé en cas de vol, d’effraction, de bris de glace, de dégâts naturels comme la grêle et l’incendie.

La formule intermédiaire s’intéresse également à votre profession et au fait que vous ayez ou pas un garage pour votre véhicule.

L’avantage de cette formule est que le montant des garanties complémentaires n’est pas fonction du système de bonus / malus. Ce n’est pas une raison pour laquelle vous devez vous lancer la tête la première et faites très attention aux franchises. Tenez également compte des exclusions prévues dans la proposition de contrat.

Assurance tous risques

Lorsque vous possédez un véhicule onéreux, vous devez opter pour cette formule, car elle est complète. Elle inclut le plus souvent l’assurance responsabilité civile, une garantie dommages, collision et vandalisme, les couvertures concernant les catastrophes naturelles et technologiques, ainsi qu’une garantie attentat et actes de terrorisme.

En effet, cette offre vous couvre en cas d’accident, quelque soit votre part de responsabilité, c’est la raison pour laquelle elle est plus chère que les autres formules. Elle vous évite de stresser, quel que soit le problème auquel vous êtes confronté.

Il est recommandé de bien lire le contrat et de vérifier que la couverture offerte s’adapte à vos besoins, que vous n’avez pas besoin d’y ajouter une garantie supplémentaire.

Assurance au kilomètre

Cette formule n’est pas un contrat d’assurance comme les autres et ne peut pas se substituer à l’assurance au tiers obligatoire. C’est plutôt d’un aménagement de votre contrat, fondé sur le nombre de kilomètres que vous parcourez. Vous avez la possibilité d’opter pour toute autre formule et l’associer avec cette offre.

Les personnes qui conduisent beaucoup doivent éviter de souscrire à cette formule. Cette offre est plus adaptée aux personnes qui roulent peu. En effet, l’assurance au kilomètre vous propose un forfait kilométrique que vous ne devez pas excéder, au risque d’être soumis à des pénalités à payer à votre assureur. Un relevé de compteur est mis en place lorsque vous signez le contrat une fois par an. Lorsque vous n’atteignez pas le kilométrage fixé, votre assureur peut vous rembourser pour le nombre de kilomètres restants. Vous pouvez aussi les ajouter sur l’année suivante.

Le système de bonus / malus

Le système de bonus / malus est également nommé coefficient de réduction / majoration. Cet élément a été établi par les pouvoirs publics afin de rendre les conducteurs responsables.

Le principe est que vous débutez avec le coefficient 1, qui diminue de 5 % chaque année si vous ne faites pas d’accident. Si vous avez conduit pendant 13 ans et que vous n’avez jamais été responsable d’un accident, votre profitez d’un coefficient de 0,5, et votre cout d’assurance diminue de façon proportionnelle. Cette offre est appelée le bonus.

Le malus est appliqué lorsque vous êtes concerné par un sinistre. Dans ce genre de situation, votre coefficient est multiplié par 1,25 ou 1,125 en fonction de votre niveau de responsabilité (totale ou partielle). Le plafond du coefficient est de 3,5, quelque soit le nombre de plafonds pour lequel vous êtes impliqué.

Les solutions pour économiser sur l’assurance auto

Comparer les assureurs

Utiliser un ou plusieurs comparateurs peut vous donner une idée plus précise des services les plus bénéfiques pour vous. Notons que chaque compagnie d’assurance a sa propre base de calcul, ce qui engendre de grandes variations de prix d’un assureur à un autre pour des garanties identiques. Comparez et bénéficiez de votre devis d’assurance auto en ligne avec la Macif.

Opter pour l’achat d’un véhicule ancien

Un des principaux critères de calcul de la prime d’assurance est la valeur de votre véhicule. Si elle est ancienne, la prime est basse. Optez donc pour les modèles de plus de 5 ans et qui ont au moins 100 000 km au compteur.

Sélectionner un véhicule de faible cylindrée

La compagnie d’assurance prend en compte le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture. En effet, lorsque la motorisation de votre engin est petite, le montant de la prime est faible.

S’occuper soi-même des petits sinistres

Lorsque vous prenez en charge les dépenses liées aux sinistres légers sans les déclarer, vous évitez le malus. Vous allez donc dépenser peu pour éviter de payer beaucoup à l’avenir.

Accroitre sa franchise à condition de ne pas avoir d’accident

La franchise est la somme que le propriétaire du véhicule prend en charge après que l’assurance ait remboursé sa part. Si vous roulez doucement, de façon consciencieuse et n’avez pas fait d’accident, vous pouvez augmenter le plafond de votre franchise, ce sera un avantage financier. Cette solution vous permet de diminuer vos frais mensuels d’assurance automobile.

Bénéficier d’une diminution en optant pour l’achat d’un antivol

La compagnie d’assurance peut diminuer votre prime si vous achetez un antivol et lui présentez la facture.

Négocier le montant de la prime

Compte tenu des différences de prix sur le marché des assurances automobiles, vous avez la possibilité de négocier votre prime, notamment auprès des compagnies qui n’ont pas de tarifs fixes. Vous pouvez aussi renégocier un contrat d’assurance souscrit quelques années avant s’il n’est plus adapté avec la valeur actuelle de votre voiture.

Privilégier la conduite accompagnée

Les compagnies d’assurance se basent sur le fait que les jeunes automobilistes sont plus impliqués dans les accidents que les autres tranches d’âges, ce qui a été vérifié après la réalisation de diverses enquêtes. De plus, on impose aux personnes qui viennent d’avoir leur permis une surprime de 100 %, ce qui fait accroitre le montant de leur assurance automobile.

Or, les nouveaux automobilistes qui optent pour le forfait conduite accompagnée à l’auto-école bénéficient d’une réduction de leur surprime de 50 %.

Opter pour une voiture peu polluante

Certaines compagnies offrent des réductions pour les voitures qui produisent moins de 120 g de CO2 par kilomètre. Vous pouvez même négocier la prise en charge partielle de votre abonnement. Profitez-en !

Cependant, on ne peut pas négocier une remise sur votre cotisation si vous utilisez fréquemment les transports en commun.

A propos de l'auteur